Civet de chevreuil

Venison Stew : this recipe in English*

Guiso de ciervo : esta receta en castellano*

* traduction automatique avec Google / Automatic translation with Google / traducción automática con Google

Pour rester dans le thème de l'automne, j'ai souhaité me lancer dans un plat de chasse. Un petit plat mijoté des heures durant, ce qui rend la viande d'une tendreté incomparable. Je vous avertis que cette recette doit se débuter plusieurs jours à l'avance pour permettre à la viande de mariner et la rendre justement plus tendre. Comme on dit, la patience est une vertu et, au bout, on est récompensé tout de même! Vu le boulot qu'il y a à faire cette préparation, autant prévoir les choses en grand et congeler les restes. La recette de base provient du site Epicurien, mais il s'agissait d'un civet de marcassin pouvant aussi se préparer avec du sanglier. Peine perdue après avoir demandé au boucher si je pouvais en acheter. Du coup, il m'a conseillé de prendre du chevreuil en m'assurant que ce serait tout aussi bon. Et il avait parfaitement raison. C'est délicieux le chevreuil. Et j'y ai ajouté ma "touch" pour relever ce civet avec du piment d'Espelette et pas mal de poivre. Enfin, j'ai ajouté deux carrés de chocolat noir pour que la sauce devienne plus foncée. Rassurez-vous, on ne sent pas le goût de chocolat.

Marinade: 2 jours
Préparation: 30 minutes
Cuisson: 3 heures

Ingrédients pour 10 personnes:

  • 2 kg de chevreuil (indiquer à votre boucher que c'est pour un civet et il pourra vous le découper);
  • 1 navet;
  • 3 carottes;
  • 1 branche de céleri;
  • 1 gousse d'ail;
  • 3 oignons;
  • 1 bouquet de persil;
  • 1 poignée de sauge;
  • 1 poignée de thym;
  • 50 gr. de farine;
  • 2 litres de bon vin rouge;
  • 1 kg de tomates concassées en boîte;
  • 1 verre (6 cl) d'eau de vie;
  • 3 cs d'huile;
  • 2 carrés de chocolat noir 70%;
  • 1 cc de piment d'Espelette;
  • sel, poivre.

Placer les morceaux de viande dans un très grand bol.

Eplucher et couper en dés le navet, les carottes, la branche de céleri, les oignons et l'ail. Pas besoin que ces morceaux soient trop petits, de toute façon, ce sera mixé. Les ajouter dans le bol avec la viande.

Ajouter ensuite le thym et la sauge. Couvrez avec les deux litrons de pinard, heuh, je veux dire les deux litres de bon vin rouge. Et aussi le verre d'eau de vie. Dans mon cas, c'était de la vodka. J'en ai toujours sous la main pour mes recettes (bien sûr... ;-).

On mélange un peu et on recouvre, puis on l'oublie. Ma cuisine n'est pas immense, donc la journée, le bol allait sur le balcon et la nuit, je le rentrais question qu'il ne congèle pas.

Faut touiller (remuer) de temps en temps, une fois le matin, une fois le soir, et on se bouche le nez de préférence, car ça sent très fort la vinasse.

Et on laisse mariner de 2 à 6 jours (moi, 2 jours).

Le jour de la cuisson, on égoutte la viande et les légumes. Essuyer la viande avec du sopalin. Il ne faut pas jeter la marinade. On la garde de côté.

Dans une très grande casserole, faire revenir la viande dans 3 cs d'huile. Ajouter ensuite les légumes. Faire bien revenir à grand feu.

Saupoudrer de farine et bien mélanger pour que tout s'enrobe et que la farine roussisse. Verser la marinade, les tomates concassées, puis porter à ébullition. Baisser le feu pour obtenir qu'il y ait des petites bulles et laisser cuire durant longtemps. Selon le site Epicurien, c'est 1h30, moi j'ai cuire tout ça durant 3 heures. Il faut goûter la viande et arrêter la cuisson lorsqu'elle est hyper tendre.

Sortez la viande et la placer dans un bol.

Avec un mixer plongeant, mixer tout le reste. Puis passer cela au chinois (passoire fine) pour qu'il ne reste plus que de la sauce.

Remettre dedans la viande, faire chauffer, ajouter 2 carrés de chocolat noir, 1 cc de piment d'Espelette, goûter, puis ajouter selon votre goût du sel et pas mal de poivre du moulin.

Servir avec du persil haché.

Accompagnement: purée de potimarron, petits-pois

 

Cliquez ici pour laisser un commentaire

A voir également:

 

Brochette de sanglier mariné

 

 

Purée de pommes-de-terre et de potimarron